En 2011 Le Nichoir a battu des records

2011 a été la plus active des dix-sept années d’existence du Nichoir. Nous avons atteint le nombre record de 1728 oiseaux soignés et traités. L’espèce la plus représentée a été le goéland à bec cerclé : 221 sujets venant de la SPCA de Montréal pour le seul mois de juin. En fait, juin a été le mois le plus occupé de 2011 avec un total de 658 oiseaux admis.

L’arrivée des goélands à bec cerclé, en début d’été, a suscité un appui massif et sans précédent du public. Pendant plusieurs semaines des bénévoles sont venus quotidiennement au centre prendre soin des goélands, et d’autres ont construit une nouvelle volière destinée à accueillir ces oiseaux blessés. Cette nouvelle volière, de 36’ x 12’, permettra au Nichoir d’héberger des oiseaux aquatiques lors d’urgences futures.

Un autre ajout à notre centre, en 2011, a été la construction d’une cheminée en bois dans la volière des insectivores. Les martinets ramoneurs peuvent désormais s’y percher confortablement. Au cours de l’année Le Nichoir a aussi accueilli plusieurs espèces menacées, dont l’engoulevent bois pourri, l’engoulevent d’Amérique, l’hirondelle des granges, le martinet ramoneur, le petit butor et la paruline du Canada.

Les statistiques clés de 2011… et quelques faits amusants

  • Espèces communes admises :

Goéland à bec cerclé – 368

Merle d’Amérique – 189

Canard colvert – 174

Corneille d’Amérique – 155

  • Principales aires d’origine : régions de Montréal et de Vaudreuil-Soulanges.
  • Principales causes d’admission au Nichoir : oiseaux orphelins ou abandonnés, fractures des ailes ou attaques de chats.
  • Cause d’admission la plus insolite: un oiseau tombé dans une cuve de gluten.

Le projet de nouveau centre

En 2012, Le Nichoir va continuer à travailler à son nouveau centre de conservation d’oiseaux sauvages en élaborant les plans détaillés du bâtiment. Parmi ceux-ci figure la construction d’une volière à unités multiples pour les oiseaux chanteurs, tout particulièrement les insectivores. Pour nous aider à obtenir les 40 % manquants nécessaires à la construction du nouveau centre, Le Nichoir va bientôt lancer une « Campagne du huard ».

Merci à tous les bénévoles Le Nichoir compte plus de soixante bénévoles dévoués qui nous aident dans des tâches aussi diverses que les soins aux oiseaux, les levées de fonds, la construction de bâtiments, la conception graphique. Ces bénévoles sont le cœur de notre organisme et nous ne pourrons jamais assez les remercier pour leur travail acharné.

De nouveaux bénévoles sont toujours les bienvenus ! Si vous souhaitez nous aider à prendre soin des oiseaux, ou nous faire bénéficier de votre expertise et de votre aide pour la réalisation d’un élevage de lombrics ou d’une petite colonie de vers de farine, appelez nous au 450 458 2809 ou info@lenichoir.org.