Le geai bleu

Geai bleuCyanocitta cristata
De grande taille, bruyants, intelligents, les geais bleus laissent rarement insensibles les amateurs d’oiseaux : soit ils les admirent pour leur beauté, leur intelligence et la complexité de leur comportement, soit ils froncent les sourcils devant leur façon de vider les mangeoires en un clin d’œil et d’intimider les autres oiseaux pour les en éloigner.

Identification

Impossible de ne pas reconnaître les geais bleus : ils sont grands et ont une huppe caractéristique sur la tête. Leur couleur ne fait pas mentir leur nom, ils ont un dos bleu, avec des taches blanches et noires, et un ventre allant du gris au blanc. Mâles et femelles se ressemblent au point de ne pouvoir être distingués. Les juvéniles ressemblent aux adultes, mais leurs couleurs sont moins vives.

Alimentation

Les geais bleus sont omnivores, ils mangent quasiment tout ce qui leur tombe sous le bec : invertébrés, baies, graines et grains. De temps à autre, ils pillent même les nids d’autres oiseaux pour en voler les œufs ou les jeunes oisillons.

Nidification

Les geais bleus nidifient tôt, généralement en avril ou mai. Leur nid, en forme de vaste coupe, est surtout composé de brindilles auxquelles ils ajoutent d’autres matériaux. Ils ne nidifient habituellement qu’une fois par saison. Les nids contiennent de 3 à 5 œufs. La couleur des œufs varie de brun clair à verdâtre tacheté de brun.

Où les trouve-t-on ?

Très adaptables, les geais bleus sont présents toute l’année dans divers habitats. Ils fréquentent plusieurs types de forêts, les haies des champs et les zones résidentielles. Pour les trouver, tendez un peu l’oreille, ils sont très bavards. Ils sont aussi très sociables et voyagent souvent en petites bandes.

Comment les attirer ?

Les geais bleus fréquentent volontiers les mangeoires. Ils aiment particulièrement les arachides (écalées ou non) et les graines de tournesol. À cause de leur grande taille ils préfèrent les mangeoires plate-forme ou les mangeoires à larges rebords.