Une journée formidable au Nichoir

Cérémonie d'inauguration des travaux

Le 14 août dernier, la pluie s’est arrêtée et les nuages se sont dissipés au moment même où nos hôtes arrivaient pour la cérémonie d’inauguration des travaux du nouveau centre.

« Nous attendions ce jour depuis un certain temps » a dit Susan Wylie, la directrice générale.

Le nouveau bâtiment principal abritera les locaux de réhabilitation de la faune aviaire qui permettront au public d’avoir accès tout au long de l’année aux soins professionnels du Nichoir, il procurera aussi à la région un service d’intervention d’urgence et un important centre d’expertise.

Ce bâtiment abritera également une salle de classe multifonctionnelle permettant d’augmenter considérablement l’éducation environnementale sur place et d’offrir un environnement d’apprentissage unique grâce à la proximité de cette salle de classe et de la réserve naturelle adjacente.

Le bâtiment a été conçu par Studio MMA, un bureau d’architectes connu pour son engagement de longue date envers une architecture respectueuse de l’environnement.

Comme l’a dit Vouli Mamfredis, l’associée responsable du projet « La vision qui a guidé ce projet est celle d’un bâtiment intégré dans sa communauté et dans son site, d’un bâtiment qui répond à sa vocation pédagogique à la fois en matière d’ornithologie et en tant qu’exemple de construction durable : un bâtiment « vert » qui reflète les valeurs environnementales du Nichoir ».

Le maître d’œuvre du projet est la société eSpace Construction inc. qui a une excellente réputation en matière de réalisation de projets respectueux de l’environnement. Le bâtiment sera terminé en 2016, à temps pour le 20e anniversaire des activités de conservation de la faune aviaire du Nichoir.

La cérémonie d’inauguration des travaux a eu lieu en présence de Mme Marie-Claude Nichols, députée de Vaudreuil, M. Jamie Nicholls, député de Vaudreuil-Soulanges, M. Jean Lalonde, préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, M. Ed Prévost, maire d’Hudson, M. Julien Turcotte, Directeur général CLD Vaudreuil-Soulanges, Mme Nathalie Zinger, vice-présidente régionale de Conservation de la nature Canada, Mme Lynn Miller, cofondatrice du Nichoir, ainsi que de représentants d’organismes partenaires et de personnes qui soutiennent ce projet.

Aviva Vetter, membre de la Humane Society International, et Lindsay D’Aoust, présidente du Nichoir.

Aviva Vetter, membre de la Humane Society International, et Lindsay D’Aoust, présidente du Nichoir

Nicholas Gilman, directeur général de la SPCA de Montréal, et Susan Wylie, directrice générale du Nichoir.

Nicholas Gilman, directeur général de la SPCA de Montréal, et Susan Wylie, directrice générale du Nichoir

Invitation à la Journée portes ouvertes

Journée Portes-ouvertes

Cette année, la Journée portes ouvertes du Nichoir se tiendra

le samedi 18 juillet
10 h à 14 h
637, Main, Hudson QC J0P 1H0

Vous pourrez participer à une visite guidée de nos installations, ou à une balade d’observation des oiseaux avec un naturaliste, ou bien encore laisser une bénévole orner votre visage d’une peinture faciale…

Il y aura toutes sortes d’activités divertissantes et un lunch BBQ payant. Vous aurez aussi la possibilité de découvrir d’autres organismes sans but lucratif.

Cet événement, qui a lieu beau temps mauvais temps, vous permet non seulement de faire connaissance avec les bénévoles et le personnel du Nichoir mais aussi, et surtout, d’observer plusieurs des diverses espèces d’oiseaux du Québec. L’entrée est libre et vous êtes tous conviés!

 

Communiqué de presse

Dans l’œil des oiseaux…

Great Horned Owl

Si la beauté de leur plumage nous ravit et si la splendeur de leur vol nous éblouit, pour réellement apprécier les oiseaux il faut aussi comprendre comment ils voient le monde qui les entoure. Leurs yeux, qu’il s’agisse de mise au point, d’évaluation de la perspective et de perception des couleurs, résultent d’une adaptation parfaite et nécessaire pour se nourrir, éviter les prédateurs et manœuvrer à travers les dangers.

Comparés à nos yeux, et à ceux de la plupart des autres mammifères, ceux des oiseaux leur assurent une meilleure et plus complète vision des couleurs, une plus grande profondeur de champ et une mise au point plus rapide. Toutefois, la plupart des oiseaux ne peuvent pas bouger leurs yeux, ils doivent plutôt tourner leur tête. Si leurs yeux sont placés de chaque côté de la tête, leur champ de vision est vaste – ce qui est utile pour détecter les prédateurs. Inversement, les oiseaux de proie ont généralement des yeux qui regardent vers l’avant, ce qui leur assure une vision binoculaire permettant d’évaluer avec précision les perspectives et les distances. [Lire la suite…]

Le Nichoir est en piste …

… à la Réserve naturelle Clarke Sydenham

Reserve naturelle Clarke Sydenham

Il est plus facile d’aimer ses voisins comme soi-même lorsqu’on choisit les bons voisins! Le Nichoir est extrêmement chanceux d’être juste à côté d’un petit, mais inestimable, bijou naturel, la Réserve naturelle Clarke Sydenham. Propriété de Conservation de la nature Canada, ce site de 47 acres jouxte Le Nichoir, et il est pour ce dernier le havre idéal où relâcher plusieurs de ses oiseaux.

Malgré sa taille modeste, la réserve possède des habitats très divers, forêts anciennes, champs, étangs temporaires, et comporte une impressionnante variété faunique et floristique. Elle abrite quelques-uns des oiseaux les plus colorés, tels le passerin indigo (Passerina cyanea) et le piranga écarlate (Piranga olivacea). La Réserve naturelle Clarke Sydenham est aussi une aire d’alimentation pour certains insectivores aériens en déclin tels que le martinet ramoneur (Chætura pelagica) et l’hirondelle rustique (Hirundo rustica), qui nichent à proximité.

Panneau d'interpretation

L’année dernière, pour consolider cette relation symbiotique avec sa voisine, Le Nichoir s’est lancé dans un projet de promotion de la réserve et de ses trésors. Grâce à des subventions de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et de la Fondation de la faune du Québec, nous avons entrepris de concevoir, de produire et d’installer le long des sentiers de la réserve six panneaux d’interprétation des habitats et des espèces aviaires. Un autre volet de ce projet, a été l’élaboration d’une carte détaillée, et à jour, du réseau de sentiers de la réserve. Pour ce faire, six étudiants de McGill ont, dans le cadre d’un projet de recherche environnementale, sillonné tous les sentiers de cette réserve.

Mise à jour – le 18 juillet

Nous sommes heureux de vous annoncer que le dévoilement des panneaux a eu lieu en présence de M. Ed Prévost, maire d’Hudson, de M. Jamie Nicholls, député fédéral de Vaudreuil-Soulanges, de Mme Martine Hamel coordonnatrice de projets à la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, ainsi que de représentants des différents partenaires du projet.

Communiqué de presse

Concevoir un jardin pour les oiseaux

Imaginez que vous cherchez une nouvelle maison. Ne trouveriez-vous pas formidable de pouvoir voler d’une propriété à l’autre pour jeter un rapide coup d’œil sur la disposition des lieux, le décor et les ressources locales, et d’être ensuite instamment prié par le propriétaire d’emménager dans celle que vous préférez ? C’est ce qui se passe quand on est oiseau !

Nous rêvons tous d’attirer nos amis ailés dans nos jardins, mais ils se montrent souvent difficiles en matière d’environnement. Si le soleil printanier vous incite à contempler votre jardin et à réfléchir à son aménagement, tenir compte des besoins et des goûts des oiseaux que vous voulez y voir permettra d’orienter vos efforts.

Un jardin attire les visiteurs ailés s’il leur offre nourriture, eau et endroits où se cacher et nicher. Voici quelques lignes directrices simples qui vous permettront rapidement d’y observer plusieurs nouvelles espèces. [Lire la suite…]

Le Grand Défi QuébecOiseaux

Équipe Le NichoirIl y a deux ans, l’équipe Le Nichoir a participé pour la première fois au Grand Défi et, malgré un temps froid et humide, elle a réussi à observer 46 espèces d’oiseaux et à se classer 9e quant à la somme recueillie pour la conservation des oiseaux. L’année dernière, nous avons pu observer 49 espèces et recueillir plus de 1100 $ nous classant 8e. Pouvons-nous faire mieux cette année ? Nous le croyons… mais nous avons besoin de votre aide !
 
Cette année, notre objectif est de recueillir plus de 1200 $ et d’observer 50 espèces. Nous parrainer est facile. Vous pouvez vous engager à verser soit un certain montant par espèces observées par notre équipe au cours des 24 heures, soit un montant fixe. Notre Défi commencera le vendredi 15 mai à 19 h et se terminera le lendemain à la même heure. Certains de nos membres d’équipe passeront même la nuit sur place dans l’espoir d’ajouter quelques oiseaux nocturnes tels des chouettes ou des bécasses à notre liste.

Le Grand Défi de QuébecOiseaux est un concours amical de financement destiné à la conservation des oiseaux. Il est ouvert aux observateurs d’oiseaux de toute la province. Les règles: observer le plus grand nombre possible d’espèces d’oiseaux à partir d’un point fixe sur une période de 24h. Le but: conscientiser le public et amasser des fonds pour la conservation des oiseaux sauvages

Une partie des fonds amassés iront financer des projets de conservation afin de, entre autres, réduire le déclin des populations d’insectivores aériens comme l’hirondelle de rivage et l’hirondelle noire. L’autre partie des fonds ira aider les oiseaux blessés ou orphelins durant leur séjour au Nichoir.

S’il vous plaît, pensez à supporter l’équipe Le Nichoir avec un don.

Il y a plusieurs moyens faire un don pour supporter notre équipe:

Centre de conservation – Mise à jour

Centre de conservation

En 2013, nos fidèles donateurs nous ont aidés à mener à bien notre projet de volière à unités multiples. En 2014, tandis que les oiseaux profitaient de cette très nette amélioration, nous nous sommes penchés sur la conception du nouveau centre et sur la recherche d’aides. Et nous sommes très heureux de pouvoir vous annoncer qu’il nous manque désormais moins de 100 000 $ pour atteindre notre objectif de 944 000 $. [Lire la suite…]

« Les saveurs d’Hudson » – Merci !

Elias Makos

L’événement « Les saveurs d’Hudson » est désormais un temps fort du calendrier social de notre région. Et, cette année, il a connu un succès éclatant. Ce fantastique événement culinaire et la vente aux enchères qui se sont déroulés dans la salle communautaire de l’église St-James, le 28 mars dernier, ont permis au Nichoir de recueillir la fabuleuse somme de 41 000 $.

Cet argent s’ajoutera aux sommes destinées aux soins des oiseaux, au développement du programme éducatif pour enfants et aux salaires des étudiants embauchés cet été.

Merci à tous ceux qui ont contribué au succès de cette soirée. Les chefs, les donateurs, les commanditaires, les musiciens, les encanteurs, le maître de cérémonie, le personnel et les trente-cinq bénévoles, tous ont travaillé ensemble pour que cet événement au bénéfice du Nichoir existe. La liste de personnes à remercier est donc longue, mais la voici : [Lire la suite…]

Visitez notre boutique

La Plume Verte - Boutique

Le Nichoir se lance dans une nouvelle aventure …. marchande en ligne !

Nous vous remercions d’acheter chez nous. Le vaste choix d’articles de notre boutique en ligne a été choisi par le personnel et les bénévoles. Nous avons fait l’essai de la plupart des articles.

Nous nous sommes aussi efforcés de choisir des produits qui soient à la fois bons pour les oiseaux, pour l’environnement et pour les gens.

À La Plume Verte, tous les profits des ventes vont aux programmes de conservation du Nichoir, c’est-à-dire les soins aux oiseaux sauvages blessés ou orphelins et les programmes éducatifs.

Et, comme notre entreprise est encore petite, vous ne payez pas de taxe de vente.

Visitez la boutique

La directrice du Nichoir déploie ses ailes

Susan WylieLe Nichoir est fier d’annoncer qu’en janvier dernier sa directrice générale Susan Wylie, B.Sc. en biologie de la faune, a été nommée présidente de l’International Wildlife Rehabilitation Council (IWRC) – un organisme basé en Orégon qui offre éducation et ressources en matière de conservation de la faune à travers le monde.

Susan a déclaré à cette occasion : « Je suis vraiment enthousiasmée de pouvoir promouvoir Le Nichoir et l’IWRC ainsi que leur travail essentiel en faveur de la faune. Le travail en réseau et le partage d’expertises sont cruciaux dans ce domaine et dans la poursuite de nos missions respectives ».

Susan entame un mandat de deux ans comme présidente de l’IWRC alors qu’elle est membre de son conseil d’administration depuis sept ans. Tout en restant directrice générale du Nichoir, Susan pourra utiliser sa fonction de présidente de l’IWRC pour soutenir les réhabilitateurs de la faune du monde entier et pour contribuer à améliorer le professionnalisme dans ce domaine.