Question de Debbie à Hudson, QC

Une bernache du Canada a, de toute évidence, été blessée : ses ailes pendent sur le côté et elle est incapable de voler. Lorsque nous nous approchons elle se dirige vers le lac, nous ne savons donc pas comment l’attraper. Avez-vous quelques suggestions ?

Il est très difficile de rester indifférent face à une telle situation. Malheureusement, plus vous essayerez de l’attraper plus elle tentera de vous échapper. Face à une menace, sa défense consiste en une retraite rapide, et le lac offre la sécurité. De plus, une approche directe renforce son sentiment de menace. Essayez donc plutôt de lui offrir un point de nourriture, en gardant en mémoire que votre but est de l’attirer dans une cage ou de la piéger à l’intérieur d’un espace clôturé. Pour cela, il faut que ce point soit installé dans un endroit où la nourriture sera bien visible et d’accès facile. Si nécessaire, commencez à la nourrir tout près du lac, puis rapprochez progressivement le point de nourriture de l’endroit choisi. Du maïs fendu, un mélange de grains, ou même des graines pour oiseaux sauvages conviendront. Si le sol est déjà recouvert par la neige, de la verdure sera une nourriture de choix. De plus, des épinards ou de la laitue indiqueront à l’oiseau que de la nourriture est disponible.

Le piège peut être un panier grillagé pour chien. Et Le Nichoir en a un à prêter. La nourriture doit d’abord être placée à l’entrée du panier, puis à l’intérieur une fois que l’oiseau s’est habitué à l’arrangement. Les paniers grillagés sont parfaits parce qu’ils n’ont pas l’air de pièges. Lorsque vous installez le panier, prenez soin de choisir un emplacement qui vous assurera une cachette le jour choisi. La porte du panier doit être munie d’une longue corde qui, une fois la bernache à l’intérieur, permettra de la fermer à distance. L’autre méthode consiste à choisir un endroit entouré d’une clôture… et un groupe d’amis. La nourriture peut être placée au fond de cet endroit et, une fois que l’oiseau s’y est habitué, vous invitez vos amis pour le café. Mais il leur faut le mériter en plaquant la bernache au sol et en s’assurant qu’elle ne peut pas s’échapper. Toutefois, n’oubliez pas que les bernaches apprennent vite. Si vous manquez votre coup, il pourra être très difficile de l’attirer de nouveau jusqu’à son point de nourriture.

Plaquer un gros oiseau, forcément effrayé, peut être très impressionnant. Les bernaches utilisent leurs ailes pour se défendre, or c’est précisément la chose que vous voulez le plus possible éviter. Le mieux est donc de lancer sur l’oiseau une grande serviette de bain ou une couverture, et de le maintenir au sol pendant que vous vous organisez. Rentrez la serviette sous son ventre pour immobiliser les ailes près du corps. Avec de la chance vous aurez alors une bernache grincheuse, mais bien en main. Ne vous inquiétez pas de sa tête, son sifflement fait peur mais ce n’est qu’une menace. Si elle vous mord elle n’entamera pas la peau, mais vous en garderez peut-être une temporaire meurtrissure d’amour ! Il ne vous restera plus, ensuite, qu’à la transporter dans un panier ou une cage jusqu’à un centre de réhabilitation.

La capture la plus facile dont j’ai entendu parler est celle d’une bernache qui, s’étant écrasée dans un enclos de chevaux, fut donc dirigée vers une stalle. Elle avait reçu un plomb, visible aux rayons x, mais elle récupéra très bien et fut relâchée une semaine plus tard.