La réhabilitation d’un oiseau – Histoire nº 4

Chipping Sparrow (adult)

Bruant familier (adulte)

Le cas : ce bruant fut apporté au centre parce qu’il avait heurté la baie vitrée d’un résident d’Hudson.

Le traitement : l’oiseau ne bougeait plus et était en état de choc. Pour qu’il puisse récupérer, il fut placé dans la « salle d’apaisement » de Protection des oiseaux du Québec, où les bruits sont réduits au minimum et les visiteurs exclus. On lui administra des analgésiques et 48 heures plus tard il volait normalement et était prêt à être relâché.

Le résultat : une jeune bénévole relâcha le bruant là où il avait été trouvé, près de la rue Cameron, et il rejoignit sa petite troupe.

Le saviez-vous ? Pour éviter que les oiseaux heurtent vos vitres vous pouvez y suspendre des rubans, y faire des dessins au surligneur jaune (les oiseaux perçoivent la lumière ultra-violette), ou bien y placer des silhouettes d’oiseaux de proie. Vous pouvez aussi vaporiser de l’eau savonneuse sur vos vitres afin d’en réduire les reflets.

Cet article a d’abord été publié dans la Hudson St-Lazare Gazette et est reproduit ici avec leur aimable permission.