La remise en liberté de goélands à bec cerclé

Le 11 juillet 2011, avec l’aide de chercheurs de l’UQÀM, plus de 170 goélands à bec cerclé ont été bagués puis relâchés parmi une colonie existante à Beauharnois, Québec. Ces chercheurs étudient le comportement des goélands à bec cerclé en milieux urbain et péri-urbain. Les goélands remis en liberté étaient arrivés au Nichoir plusieurs semaines plus tôt, alors qu’ils n’étaient encore que des poussins, après être tombés du toit d’un bâtiment industriel de la Montée-de-Liesse à Ville-Saint-Laurent.

Les goélands ont été pris en charge par le personnel et les bénévoles du Nichoir jusqu’à ce qu’ils soient jugés autonomes et aptes à s’intégrer à la colonie existante. Le Nichoir a pu relever ce défi grâce à la générosité de nombreux donateurs privés et corporatifs.

Visitez le site internet de l’équipe de chercheurs de l’UQÀM à goeland.uqam.ca/fr et veuillez leur faire part, via ce site internet, de toute observation éventuelle de ces goélands à bec cerclé. (juillet 2011)

Photos