Souhaitons la bienvenue aux oiseaux migrateurs précoces

Song SparrowLe sud du Québec réentendra bientôt des pépiements et des battements d’ailes, car le printemps approche et les premiers oiseaux migrateurs vont revenir de leur long séjour hivernal dans des contrées plus méridionales. Deux oiseaux chanteurs seront à observer dans les semaines à venir : le bruant chanteur et le carouge à épaulettes. D’autres oiseaux tels le goéland à bec cerclé et le quiscale bronzé arriveront à la fin février et en mars.

Pourquoi ce retour précoce
Les oiseaux migrateurs reviennent sur leurs lieux de reproduction dès que le printemps fait repartir leurs ressources alimentaires. Soit de la mi-février à la fin mai. La lumière, le vent et la température en particulier influencent le moment choisi par les oiseaux. Avec les changements climatiques qui entraînent un réchauffement de la planète, des études récentes laissent entendre que les oiseaux qui migraient longtemps reviennent désormais plus tôt que par le passé. Cette année ne fera pas exception car Environnement Canada s’attend à des températures au-dessus des moyennes en février.

Repérer les premiers oiseaux migrateurs précoces
Les carouges à épaulettes sont parmi les premiers à entreprendre le voyage de retour vers le Canada. Ils arrivent dès la mi-février. Vous pouvez facilement repérer le mâle grâce à son plumage noir et à ses épaules striées de rouge (épaulettes). La femelle, plus petite, est moins visible avec son plumage brunâtre, bien que la strie blanche sur sa poitrine puisse la trahir.

Une promenade dans les bois pourra faire apparaître un ou deux carouge à épaulettes, car ces oiseaux préfèrent les cours d’eau des boisés. Vous pourrez aussi en voir près de zones humides (marais et marécages) et de hautes terres (telles les prairies).

Le bruant chanteur est lui aussi un migrateur précoce mais, contrairement au carouge à épaulettes, il est attiré par les buissons bas et les branches. Il construit son nid dans des zones résidentielles, et se déplace à l’occasion vers des zones ouvertes ou humides à la recherche de nourriture.

Il y a donc de bonnes chances que vous en voyiez un dans votre cour. Essayez de repérer son plumage brun-rouge et gris avec des stries blanches sur la poitrine et d’écoutez son battement d’aile rapide. Installez une mangeoire dans votre jardin et gardez votre chat à l’intérieur – c’est son plus redoutable prédateur !

Nourrir et prendre soin des oiseaux chanteurs de retour
Voici quelques étapes faciles à suivre pour nourrir et prendre soin des oiseaux migrateurs chanteurs dès leur retour :

  • Préparez votre nichoir : lavez-le à fond et placez-y de la paille fraîche.
  • Les oiseaux migrateurs précoces sont souvent granivores : mettez des graines de tournesol, de millet et de maïs dans la mangeoire. Le bruant chanteur, lui, préfère les petites graines.
  • Installez un bain d’oiseaux : utilisez une casserole peu profonde et changez l’eau tous les jours. Autour de cette casserole, placez quelques branchages qui permettent aux oiseaux de boire en étant au sec. Vous pouvez y ajouter un élément chauffant pour bains d’oiseaux, il empêche l’eau de geler lorsque la température descend sous le point de congélation.
  • Protégez vos fenêtres contre les collisions accidentelles : les mâles territoriaux peuvent prendre leur reflet pour un rival. Vous pouvez soit dessiner des petits x sur l’intérieur de la vitre avec un marqueur jaune (les oiseaux perçoivent les rayons ultra-violets et les éviteront), soit vaporiser l’extérieur avec du savon à vaisselle dilué.

D’autres arrivants précoces, tels le goéland à bec cerclé et le quiscale bronzé, sont des mangeurs opportunistes qui cherchent souvent leur nourriture en grandes bandes. Les goélands à bec cerclé visitent tous les lieux, y compris les sites d’enfouissement, pourvu qu’il y ait de la nourriture à proximité. Ces goélands, qui arborent un bec jaune cerclé de noir et des ailes grises sur un corps blanc, apprécient les dépouilles d’animaux victimes de la route, les lombrics, les insectes et les éperlans.

Les quiscales bronzés ont un plumage noir irisé et une longue queue. Vous les verrez souvent dans des espaces découverts tels que les parcs, les champs, les marais et votre propre pelouse. Ils aiment les mélanges de grains et de graines mais comme ils font la loi aux mangeoires, au détriment des oiseaux plus petits, il vaut mieux les éparpiller au sol.

Le saviez-vous ?

Le carouge à épaulettes mâle quitte le Sud avant la femelle afin de délimiter un territoire qui incitera la femelle à l’accouplement.

Sources: Cornell Lab of Ornithology, BBC