Synchronisme parfait

Canada Goose ReleaseAvec l’arrivée de l’été, le Centre est en pleine activité et s’occupe de plus de 150 oiseaux chanteurs. C’est en plus de 100 oiseaux aquatiques abandonnés et orphelins, comme les canetons et les oies dont nous nous occupons présentement.

Plus tôt cette année, Le Nichoir a reçu sept oisillons de bernaches, la plupart provenant de nichées différentes.

Il peut être difficile de s’occuper d’oies, car elles s’habituent très facilement aux gens. Et une fois que cela se produit, les oiseaux ne peuvent être relâchés dans la nature.

C’est pourquoi dans ce cas précis les employés et les bénévoles ont tenté de s’assurer de ne déranger les oisillons que pour les nourrir et les nettoyer. Malgré tout, nous craignions que les jeunes oiseaux, même presque complètement isolés des humains, deviennent amicaux et nous approchent. Ils avaient plutôt besoin d’une maman oie.

Peu après, le Centre a reçu une bernache femelle qui avait été heurtée par une voiture. Bien que ses blessures aient été mineures, l’outarde avait des plumes arrachées de sa poitrine, comme l’une des bénévoles du Centre, Tash, l’a remarqué. Cela signifiait que la bernache bâtissait un nid avant ses blessures, et était séparée de sa nichée, un événement malheureux pour elle, mais une occasion en or pour les sept oies orphelines qui avaient besoin d’attention et d’affection.

Comme il n’est pas rare de voir des bernaches sauvages adopter d’autres oisillons, Le Nichoir a décidé de placer la bernache adulte avec les sept orphelins. Quelques minutes plus tard, l’adulte était assise avec les oisillons et les laissait grimper sur elle. Elle les a acceptés comme s’ils étaient les siens. Pour Le Nichoir, c’était tout un événement. Non seulement c’était la première fois que le Centre était témoin d’un oiseau femelle sans petits qui adoptait des oisillons orphelins, mais les oisillons pouvaient dès lors avoir des contacts minimaux avec les humains et être élevés par une mère plus naturelle.

Afin de renforcer leurs liens, la bernache adulte et les oisillons ont été gardés pendant deux semaines dans l’une de nos cages de vol, dans laquelle ils ont passé la majorité de leur temps à se lustrer les plumes, à se baigner, à manger et à dormir ensemble. La femelle a été jusqu’à siffler et à se montrer agressive envers les employés qui approchaient d’elle et des oisillons.

Une fois prêts à être relâchés, les oisillons et l’adulte ont été placés dans des cages de voyage et menés au bord d’un vaste étang privé. Les cages ont été ouvertes lentement pour permettre à l’adulte et aux petits d’en sortir pour se diriger ensemble vers l’eau. La femelle a mené la troupe, nageant loin de nous aussi vite que possible, les oisillons dans son sillage.

Le saviez-vous ?
Dans la nature, les bernaches kidnappent ou acceptent souvent les petits d’autres oies comme étant les leurs. Il n’est pas rare de voir un couple de bernaches avec plus de 10 oisillons, même si les oies ne pondent généralement que quatre à six œufs. Les couples d’adultes forment parfois un groupe avec d’autres couples et fondent une crèche dans laquelle les jeunes sont soignés par tous les adultes. Les biologistes croient que les parents ont plusieurs raisons d’agir ainsi, qui comprennent l’augmentation des chances de survie de leurs propres jeunes et l’accès à de meilleurs sites d’alimentation.