Concevoir un jardin pour les oiseaux

Imaginez que vous cherchez une nouvelle maison. Ne trouveriez-vous pas formidable de pouvoir voler d’une propriété à l’autre pour jeter un rapide coup d’œil sur la disposition des lieux, le décor et les ressources locales, et d’être ensuite instamment prié par le propriétaire d’emménager dans celle que vous préférez ? C’est ce qui se passe quand on est oiseau !

Nous rêvons tous d’attirer nos amis ailés dans nos jardins, mais ils se montrent souvent difficiles en matière d’environnement. Si le soleil printanier vous incite à contempler votre jardin et à réfléchir à son aménagement, tenir compte des besoins et des goûts des oiseaux que vous voulez y voir permettra d’orienter vos efforts.

Un jardin attire les visiteurs ailés s’il leur offre nourriture, eau et endroits où se cacher et nicher. Voici quelques lignes directrices simples qui vous permettront rapidement d’y observer plusieurs nouvelles espèces.

Diversifiez la végétation. Ne plantez pas seulement des fleurs mais aussi divers arbres et arbustes. Vous procurerez ainsi aux oiseaux nourriture et habitat tout au long de l’année. Les plantes à floraison précoce permettront aux oiseaux migrateurs qui passent dans votre région de reconstituer leurs réserves d’énergie, et les arbres qui portent des fruits tout l’hiver feront office de garde-manger. Pensez à des plantes telles que le micocoulier du Canada, la viorne et la vigne vierge dont les fruits assureront la subsistance des jaseurs d’Amérique jusqu’à l’été suivant.

Choisissez des végétaux de hauteurs différentes afin de satisfaire aussi bien les espèces qui cherchent leur nourriture au sol que celles qui cueillent fruits et graines en hauteur. Planter un assortiment de végétaux comprenant arbustes, arbres, plantes couvre-sol et graminées offre aux oiseaux non seulement un plus grand choix alimentaire mais aussi de plus nombreux refuges.

Choisissez des plantes indigènes que nos oiseaux reconnaîtront facilement et dont ils se régaleront. Elles vous assureront aussi un jardin sain et facile à entretenir. Les arbres indigènes tels que le thuya occidental et la pruche du Canada offrent aux oiseaux quantité d’endroits où se cacher et nidifier, tandis que le cornouiller et le mûrier leur offrent de la nourriture en abondance.

Conservez si possible vos vieux arbres car les oiseaux insectivores y trouvent de quoi se nourrir. De même, si vous taillez vos arbres morts, votre jardin attirera plusieurs espèces de pics tels le pic mineur, le pic maculé et le grand pic qui apprécieront votre prévenance. Leurs cavités offriront aussi des lieux de nidification à des espèces plus petites comme les mésanges et les hirondelles.

Réduisez les espaces gazonnés et les zones dénudées au profit d’un habitat plus naturel, telle une prairie fleurie qui attirera plus d’oiseaux dans votre cour. Des oiseaux comme les bruants, les juncos et les fringillidés prospèrent dans ce type d’habitat.

Le choix des plantes qui conviendront le mieux à votre jardin dépend aussi de ses caractéristiques particulières et des oiseaux que vous voulez y attirer. Pour vous aider à choisir, n’hésitez pas à consulter les documents ci-dessous (en français uniquement). Bon jardinage !

 Sources:

Fondation de la faune du Québec. Faites la cour aux oiseaux. 2001.

http://www.fondationdelafaune.qc.ca/documents/File/cour_oiseaux_vol4V2.pdf

 

Institut Earth Values. La Faune gagne du terrain TM. Invitez la faune dans votre cour. 2005.

http://www.earthvalues.org/v1/wgg/FGT_Guide_FRE.pdf