Changer de couleurs avec les saisons

ChardonneretMuer c’est se débarrasser du vieux pour faire place à du neuf. Chez les oiseaux, la mue consiste à remplacer quelques plumes, ou toutes, au moins une fois par an, généralement à l’automne. Pour beaucoup d’oiseaux, cela signifie des plumes toutes neuves pour la longue migration à venir, le plus dangereux moment de l’année pour la plupart d’entre eux. Un plumage parfait est indispensable, par exemple, pour les parulines rayées qui vont entreprendre une incroyable  migration : 3000 km au-dessus de l’océan Atlantique, soit 88 heures de vol sans escale.

MésangeLa mue annuelle peut ne servir qu’à rafraîchir le plumage, la couleur des plumes restant toute l’année la même. C’est le cas d’espèces telles que le cardinal ou la mésange. D’autres, en revanche, en profitent pour changer. Le camouflage remplace alors les couleurs éclatantes de la période de reproduction afin de s’adapter soit aux conditions hivernales, chez ceux qui restent, soit au long voyage et à l’habitat d’hivernage, chez les espèces migratoires. Cela implique une autre mue au printemps, pour retrouver les couleurs de la période de reproduction.

ChardonneretLes chardonnerets jaunes en sont un bon exemple. Le mâle jaune vif de l’été fréquente encore vos mangeoires en hiver, mais il n’est plus jaune, il a revêtu des couleurs plus proches du gris-vert de la femelle. La plupart des parulines en font autant ; les bleus, les oranges et les jaunes vifs, les rayures et les motifs de l’été sont abandonnés pour des verts, des olives et des jaunes ternes qui uniformisent l’apparence de la plupart des espèces.

Beaucoup d’oiseaux sont ainsi colorés l’été et camouflés l’hiver. Mais il y a des exceptions, qu’illustrent bien les canards. Contrairement à la plupart des autres oiseaux, qui se rencontrent généralement sur les lieux de reproduction ou sont déjà en couple, les canards s’unissent habituellement en hiver et migrent en couple vers les lieux de reproduction. Il est donc judicieux d’avoir sa plus belle tenue en hiver, lorsqu’il faut impressionner ces dames! Avez-vous déjà remarqué que les canards mâles sont invisibles en juillet et en août? C’est que la mue de leurs plumes de vol a lieu en été et que, pendant ce temps, ils ont du mal à voler. Avoir du mal à voler et arborer des couleurs vives ne vont pas bien ensemble lorsque les prédateurs rôdent alentour. Voilà pourquoi, pendant cette période dangereuse, les canards mâles empruntent l’apparence terne des femelles.