Faites de votre cour un havre de sécurité pour les oiseaux

Le printemps et le début de l’été étant des moments parfaits pour réfléchir à l’aménagement paysager, voici quelques conseils qui vous aideront à faire de votre cour un havre.

Utilisez des plantes indigènes : pour préserver la bonne santé des populations d’oiseaux et des écosystèmes, pas moins de 70 % de vos plantes doivent être indigènes (Réf)

Ne tondez pas en mai : la survie de nombreux pollinisateurs dépend des fleurs précoces tels les pissenlits. Pour aider les pollinisateurs et les oiseaux locaux, ne tondez pas la pelouse en mai.

Réduisez la pelouse, augmentez les plantes : une pelouse est de peu de valeur pour la nature et la faune. Remplacez une partie de votre pelouse par des couvre-sols indigènes ou des arbustes fruitiers bas.

N’enlevez pas le bois mort : le bois mort est un élément crucial d’un écosystème sain. Conservez le bois mort cassé et faites un tas de branches mortes dans un coin de votre cour. S’il n’y a pas de danger, ne coupez pas les arbres morts, sinon coupez-les à une hauteur sécuritaire.

Utilisez les feuilles mortes comme paillis : de nombreux animaux vivent sous les feuilles mortes, dont de nombreux insectes et autres proies qu’apprécient les oiseaux. Utilisez un paillis de feuilles mortes dans les endroits les moins visibles de votre cour, et observez les oiseaux y chercher leur nourriture en les faisant revoler en tous sens.