La mésange à tête noire

mésange à tête noire Poecile atricapilus
Tchik-a-di-di, voilà un oiseau qui sait annoncer sa présence. Présentes partout dans leur aire de distribution, les mésanges à tête noire (ci-après appelées mésanges) sont bien connues pour leurs audaces, leur curiosité et leurs acrobaties, même la plus minuscule branche peut leur servir de perchoir.

Identification

Oiseaux chanteurs minuscules, les mésanges ont le dos, les ailes et la queue gris pâle et le ventre chamois pâle. Pour ne pas faire mentir leur nom, elles portent une calotte noire qui descend un peu au-dessous des yeux, elles ont aussi une bavette noire et des joues blanches.

Alimentation

Les mésanges sont surtout insectivores. Elles mangent autant de petits insectes, araignées et autres invertébrés, qu’elles peuvent en attraper. Le reste de leur alimentation est composé de végétaux : principalement des graines de nombreuses plantes et de conifères, ainsi que des petits fruits.

Nidification

Cette espèce niche dans des cavités, généralement dès la fin avril. Elles creusent leur nid dans un arbre mort, ou utilisent une cavité existante, tel un nichoir ! Les nids contiennent habituellement beaucoup de mousse, ainsi que cheveux et poils. La plupart des mésanges ne nidifient qu’une fois par saison. Le nid peut compter de 6 à 8 petits œufs d’un blanc cassé tacheté de brun.

Où les trouve-t-on ?

Au Québec, on peut voir des mésanges toute l’année, même dans les régions les plus froides. Leur aire de répartition s’étend loin dans la forêt boréale, ce qui en fait un oiseau susceptible d’être présent dans la plupart des régions habitées pourvu qu’il y ait des arbres : forêt éloignée ou parc urbain. Là où se trouvent des mangeoires se trouvent aussi quasiment toujours des mésanges. Elles sont curieuses et viennent volontiers voir les personnes alentour. Écoutez leur appel et ayez l’œil ouvert.

Comment les attirer ?

Les mangeoires peuvent servir à attirer les mésanges ; elles s’adaptent bien à tous types de mangeoires et apprécieront les graines de tournesol noir, les arachides (écalées) et le suif. À l’étonnement de plusieurs, cette espèce nicheuse cavicole apprécie les nichoirs. Pour en savoir plus sur la façon de construire, de placer et d’entretenir des nichoirs, visitez le site de l’université Cornell : http://nestwatch.org (en anglais).

mésange à tête noire mésange à tête noire