Les Saveurs d’Hudson

Compte tenu des mesures de prévention préconisées pour éviter la propagation de la COVID-19, Le Nichoir a pris la décision mûrement réfléchie de reporter sa levée de fonds Les saveurs d’Hudson. La sécurité de nos hôtes et de toutes les personnes impliquées étant primordiale, cet événement, initialement prévu le samedi 28 mars 2020, aura lieu à une date ultérieure.

Le Nichoir apprécie grandement l’énorme travail de planification et le soutien du Club de golf Whitlock, des chefs participants, des donateurs des ventes aux enchères, du public participant, des bénévoles et des commanditaires.

Nous espérons vous retrouver tous lors de l’événement reprogrammé. Sa date sera annoncée dès que possible. Surveillez nos courriels, visitez lenichoir.org ou bien appelez-nous au 450 458 2809.

Nous tenons à remercier les nombreuses personnes, les entreprises et les organismes qui nous ont prêté main forte. Sans eux l’événement ne serait pas possible. [Lire la suite…]

Commanditaire « oiseau chanteur »

Commanditaire «oiseau chanteur »

Les saveurs d’Hudson 2020 – Billets en vente

Les saveurs d'Hudson 2020

Le samedi 28 mars, joignez-vous à nous et à notre principale levée de fonds annuelle, Les saveurs d’Hudson, au Club de golf Whitlock. Cette année, le thème « Ensemble, nous pouvons sauver des oiseaux » célébrera la vie de nos oiseaux locaux et la contribution du Nichoir à leur conservation.

De délicieux plats de chefs locaux, un petit orchestre et des enchères, à la criée et silencieuse, vous y seront proposés. La soirée promet d’être inoubliable !

Samedi 28 mars 2020

Club de golf Whitlock
(128, Côte Saint-Charles, Hudson)

17 h 30 hors-d’œuvre, bar payant et orchestre

18 h 30 souper

Enchères à la criée et silencieuse

125 $ (reçu aux fins d’impôt de 75 $)

Un lieu splendide, une nourriture fabuleuse, des enchères extraordinaires – Venez soutenir Le Nichoir qui s’efforce de sauver les oiseaux sauvages !

Pour réserver vos billets appelez Le Nichoir au 450 458 2809, poste 6.

Les saveurs d’Hudson 2020

Les saveurs d'Hudson 2020

Une brève escale avant de rejoindre l’Atlantique

Grèbe jougris

La plupart des patients actuels du Nichoir sont des oiseaux aquatiques. Plutôt que de migrer vers le Sud, de plus en plus d’oiseaux tels que les oies, les canards et les goélands hivernent dans notre région. Et plusieurs espèces plongeuses comme les huards et les grèbes ont tendance à ne migrer que tardivement.

Un de nos récents patients, un grèbe jougris, envoyé au Nichoir par un autre établissement québécois, avait été trouvé sur une surface asphaltée humide, incapable de voler.

À son arrivée au Nichoir, l’oiseau fut examiné et radiographié par nos biologistes Susan et Weiyi. Il était plein de fougue et en parfaite santé. Il ne nécessitait donc aucun soin, mais on lui donna du poisson en abondance avant de le relâcher peu après en eau libre.

Une telle situation n’a rien d’inédit s’agissant d’oiseaux comme les grèbes, qui ne peuvent prendre leur envol que sur l’eau. Parfois, comme l’oiseau de notre histoire, ils s’échouent sur une chaussée humide qu’ils ont prise par erreur pour une étendue d’eau.